Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Nous avons suivi les pérégrinations communicantes de François Commeinhes à travers différents médias, et l’entendre dire que la baisse des taux du Foncier Bâti va améliorer le pouvoir d’achat c’est aller un peu vite en besogne.

La baisse de 10% des impôts fonciers à la veille des prochaines élections municipales, après les avoir augmentés de + de 35% depuis 2002, ne doit échapper à personne.

C’est un tour de passe-passe qui ne fait pas le compte.

Les nouveaux assujettis à la taxe foncière et la revalorisation de bases fiscales ( taux à + 2.5%), qui font augmenter la valeur du point d’impôt, le montant des taux de la taxe d’habitation qui est maintenu à son niveau le plus élevé (31.61%), la part du Foncier Bâti de l’agglopôle dont les taux augmentent de 1.29 à 2.5% (+ 100%), ainsi que la nouvelle taxe GEMAPI de 23€ par HABITANT, sont autant de nouvelles hausses fiscales qui vont compenser la baisse du Foncier Bâti, voire augmenter les recettes du budget 2019.

Mais ce ne sont pas, loin s’en faut, les seules hausses prévisibles et à venir, de ce budget 2019.

L’augmentation moyenne de 2.5% de tous les tarifs municipaux donnant accès aux services de proximité, l’augmentation des tarifs transport par l’agglo, ceux du stationnement par la ville, qui a tout à la fois augmenté de 500 places le stationnement payant, ainsi que les tarifs horaires et les tarifs à l’abonnement jusqu’au forfait post-stationnement de 17 à 25€, sont autant de mesures qui vont fortement impacter le budget des familles.

Ajoutons à cela, la campagne de François Commeinhes qui prend l’eau, sur la baisse des prix, avec des factures à l’usager qui explosent (eau et assainissement).

En clair, les choix budgétaires portés par la ville et l’agglo en 2019, vont faire baisser le pouvoir d’achat d’autant que tous nos concitoyens ne sont pas propriétaires et ne sont pas impactés par l’évolution du Foncier Bâti.

En revanche, les plus modestes vont subir de plein fouet toutes les augmentations fiscales, tarifaires et de redevances de ce budget 2019, contre lesquelles, seuls les Élus de Puissance Sète – Le Rassemblement, se sont élevés pour y défendre d’autres choix.

Les Élus de Puissance Sète – le Rassemblement
Sébastien Andral, Jean-Luc Bou, Véronique Calueba, Christian Dalmon, Sébastien Denaja, Marion Jeanne, François Liberti, Marie-Christine Vion-Leclerc

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
© RCSA. Les Alsaciens et les Gardois se quittent dos à dos. Un match nul qui n'arrange personne.

Football : Face à de faibles Strasbourgeois, Nîmes gâche une belle occasion de sortir de la zone rouge

Tout était réuni ce dimanche 18 avril pour voir un vrai beau match entre un Nîmes Olympique qui stagne dans les profondeurs du classement de Ligue 1 et des joueurs...

Jean Castex en Occitanie à Aumes, gel et urgence climatique, avril 2021 (©CDS)

[VIDEO] Dans l’Hérault, Jean Castex annonce des « aides exceptionnelles et structurelles » pour les agriculteurs et les viticulteurs

« En 5 ans, aucun jeune agriculteur héraultais n’a pu faire une récolte acceptable. Je vous passe l’énumération année par année mais entre le gel, la sécheresse, le coup de chaud…...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES