Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Dès que nous avons appris l’agression verbale dont a été victime Kléber Mesquida, le président du conseil départemental de l’Hérault, nous lui avons dit notre soutien et témoigné notre sympathie. C’est pour nous une évidence. Les propos antisémites sont inacceptables, intolérables. Et nous ne les avons jamais tolérés.

Mais que découvrons-nous quelques heures plus tard ? Un communiqué signé par Kléber Mesquida qui est – nous pesons nos mots – une véritable ignominie. Oser, à propos de l’antisémitisme, faire une comparaison avec les déclarations des élus du groupe « Défendre l’Hérault » – tout en précisant qu’elles « ne sont pas à relier à la lettre anonyme reçue » – est d’une rare bassesse. On a le droit de se déclarer « populiste » – c’est-à-dire un ami du peuple – sans être accusé d’instaurer « un climat délétère » et d’ouvrir la voie à toutes les dérives.

Cet amalgame ordurier fait par un responsable d’un parti politique qui s’est fait une spécialité de la dénonciation desdits amalgames disqualifie son auteur. A croire que la dénonciation de l’antisémitisme est, pour certains, l’occasion de se refaire une santé quand les sondages sont en berne. Tout cela est minable. Simplement minable.

Nous ne dirons pas autre chose ce soir à la synagogue de Béziers où les Biterrois se rassembleront pour dire, avec Robert Ménard, leur soutien et leur amitié à la communauté juive de leur ville.

Robert Ménard Maire de Béziers
Nicole Zénon et les élus départementaux du groupe « Défendre l’Hérault »

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
André Deljarry en meeting à Sète (©JPV)

[VIDEO] André Deljarry en meeting à Sète : « nous créons pour le département de l’Hérault »

Au théâtre de la mer, c’était vendredi soir : « Jean Castex a failli nous voler la vedette, et bien non ! » lance André Deljarry devant une salle Tarbouriech bien remplie,...

Lunel : La « Maison Qui Ose » ouvre ses portes le 6 novembre prochain

La Ville de Lunel inaugura officiellement la « Maison Qui Ose », lieu de ressources pour son projet de renouvellement urbain du centre-ville, le 6 novembre prochain. Cette « maison » sera un lieu d’exposition,...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES