Communication de François Liberti, pour le groupe Puissance Sète – Le Rassemblement, faisant suite à l’article du Midi Libre en date du 18-02-2019, à propos du prix de l’eau.

Nous apprenons dans cet article, que François Commeinhes ne peut plus aujourd’hui nier l’augmentation des factures d’eau et d’assainissement. Il brandit donc l’effort financier nécessaire et l’équité tarifaire sur le territoire.

Il n’y aura pas d’équité dans les tarifs imposés au contribuable, tant qu’une partie de ces factures servira à rémunérer les actionnaires de Suez et Veolia, à payer l’impôt sur les sociétés, à payer charges et frais généraux de ces multinationales qui bénéficient de contrats de privatisation sur notre territoire.

Les efforts à faire en matière d’investissement et protection de la ressource sont d’autant plus nécessaires que le bilan des délégations concédées au privé par les collectivités, est plus que contestable.

Avec les Elus de Puissance Sète – Le Rassemblement, à Sète comme à l’agglo, nous défendons le projet de création d’un grand service public du Cycle de l’Eau, afin de décupler les investissements et maitriser les coûts, par la récupération des masses financières ponctionnés aujourd’hui par Suez et Veolia.

Les Élus de Puissance Sète – Le Rassemblement
Sébastien Andral, Jean-Luc Bou, Véronique Calueba, Christian Dalmon, Sébastien Denaja, Marion Jeanne, François Liberti, Marie-Christine Vion-Leclerc