Dans les bureaux du site d’information Mediapart, lundi dernier le 4 février, a eu lieu une tentative de perquisition, pour : « viol de la vie privée » de Vincent Crase et Alexandre Benalla.

Osons Causer explique : un procureur “choisi” par Emmanuel Macron en septembre dernier ordonne une perquisition chez Mediapart, “une dérive gravissime, pour sauver le soldat Benalla.” À voir, 9’31’’ d’une vidéo bien “foutue”, mais “à l’arrache” comme le dit l’animateur, Ludo Torbey :

Annonce - Pub - Advertisement

Leur site Osons Comprendre.

Fabrice Arfi et Michaël Hajdenberg, se sont opposés à toute perquisition

Deux procureurs du parquet de Paris se sont présentés avec trois policiers, pour perquisitionner la rédaction dans le cadre d’une enquête ouverte après la publication la semaine précédente de l’enregistrement de plusieurs conversations embarrassantes, entre Alexandre Benalla et Vincent Crase. Mais Fabrice Arfi et Michaël Hajdenberg, se sont opposés à toute perquisition. Chose possible dans le cas d’une enquête préliminaire.

Dans ce cas de Mediapart, le parquet de Paris a ouvert de sa propre initiative une enquête dite « préliminaire ». Cela signifie que le procureur soumis à l’autorité hiérarchique du ministère de la Justice mène une pré-enquête, avant de décider si la nomination d’un juge d’instruction s’impose, ou si l’affaire doit être classée.

[NOTE] Selon le Canard enchaîné du 26 septembre 2018, Emmanuel Macron avait « biffé les noms des trois candidats au poste de procureur de Paris, poste stratégique s’il en est ». « Du jamais vu dans les annales judiciaires », précisait le journal satirique.

« Y a-t-il un nouveau Macron ? »

Alors que cette même semaine, devant des images d’un homme qui relève les manches pour débattre avec les “Français”, les “experts” de BFMTV débattaient de la question : « Y a-t-il un nouveau Macron ? » en prenant le risque de le faire souffrir d’une obésité de communication, une perquisition inaboutie permettait d’envoyer un signal fort aux « fuiteurs d’informations » en tout genre.

[MEMO] Ministère public ou Parquet : ensemble des magistrats chargés de représenter les intérêts de la société et de veiller au respect de l’ordre public, et à l’application de la loi. Le ministère public est hiérarchisé procureur général, procureur de la République et subordonné au garde des Sceaux.

Annonce - Pub - Advertisement