Jeudi 7 février, le domicile toulousain de Manuel Bompard a été perquisitionné pendant des heures. 

Cela devient intolérable car cela se fait sur un dossier sans aucun élément matériel et sur la base d’une dénonciation sous forme de plaisanterie de la part d’une députée d’extrême droite. Cette perquisition n’a qu’un but : salir et impressionner une personnalité nationale de la France Insoumise qui conduit avec Manon Aubry la liste pour les élections européennes.

Nous ne nous laisserons pas impressionner et il revient à tous ceux qui sont attachés aux libertés publiques à manifester leur solidarité avec Manuel Bompard.

Annonce - Pub - Advertisement

René Revol
La France Insoumise

Annonce - Pub - Advertisement