Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

L’absence de réponse sociale et le choix manifeste de la répression, c’est la violence de classe totalement assumée par Emmanuel Macron. Alors que les prix à la consommation sont repartis à la hausse, le président des riches et les députés macroniens n’ont rien trouvé de plus urgent que de voter une loi liberticide contre le droit de manifester.

Pour la justice sociale et les libertés, la journée de grève et de manifestations du 5 février 2019 doit soulever le pays.

Francois Liberti
Président de l’association des élus
communistes et républicains 34

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Nîmes : Deux courses Camarguaises, les 19 et 26 août, aux Arènes

La société SCP France et la Ville de Nîmes organisent deux courses camarguaises dans le cadre des Jeudis de Nîmes, les 19 et 26 août, à 18h30, aux Arènes. Côté...

Béziers Agglomération : Les « Mardis aux Arènes » continuent tout l’été

Après un premier rendez-vous réussi, les « Mardis aux Arènes » continuent tout l’été. Mardi dernier, plus de 600 personnes se sont donné rendez-vous aux Arènes, pour un total de 1800 tickets...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES