[Communiqué de presse] d’Ensemble ! du biterrois à propos des dernières affiches de la municipalité de Béziers

De nouvelles affiches, dont le service de communication de la mairie au service de M. Ménard a le secret , »ornent »  à nouveau la ville de Béziers. Le but ? Rassurer la population de ce Chicago sur Orb qu’est la ville de Béziers ?

Après la célèbre affiche du revolver « la police a un nouvel ami » voici le doublement des caméras de vidéo surveillance « mauvaise nouvelle pour les racailles ».

Bien évidemment, aucune indication sur le coût de ce nouveau dispositif. Mr.le maire ne pourrait-il pas envisager d’affecter cette dépense à la prévention plutôt qu’au tout répression, en augmentant par exemple les subventions aux associations de terrain au lieu de les baisser, voire de les supprimer ?

Annonce - Pub - Advertisement

Cette accumulation d’affiches (marée d’immigrés submergeant Béziers, cette femme menacée d’être écrasée par un train à vapeur qui souffrirait moins avec le TGV, ce petit écolier blond aux yeux bleus si typiquement méditerranéen…) créant le buzz font certes connaître Béziers dans toute la France mais pas sous son meilleur jour.

Pourquoi M. Ménard veut stigmatiser les personnes à capuches, les jeunes ? Il fait exactement comme le gouvernement Macron avec sa loi liberticide appelée « loi casseurs » pour tenter de casser le mouvement des Gilets Jaunes. Macron et Ménard, les 2 faces d’un système malade…

Nous nous permettons d’interroger M. Ménard sur sa conception de son rôle de maire : ce rôle consiste-t-il à stigmatiser des parties de la population, en alimentant les peurs, entraînant ainsi un clivage dans la population biterroise ou bien d’avoir une attitude responsable pour créer les conditions du bien vivre ensemble dans sa commune ?

Ensemble ! du biterrois

Annonce - Pub - Advertisement