Depuis quelques samedis à Montpellier, les mobilisations des gilets jaunes finissent en affrontements entre forces de l'ordre et manifestants.
VOIR AUSSI : « Acte X » des gilets jaunes dans l’Hérault : « on est là ! »
Face à cette situation inédite et des violences qui commencent principalement une fois finie la manifestation des gilets jaunes, le préfet de l'Hérault et le maire de Montpellier ont tous les deux pris des arrêtés.
https://twitter.com/lemouvementinfo/status/108667262818892...

Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné .