Montpellier-web-commercants
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le mouvement des « Gilets jaunes » a mis au grand jour le manque de considération dont fait l’objet toute une partie des Français.

Le maire de Béziers, défenseur depuis de longues années de ce qu’il est coutume d’appeler la « France Périphérique », souhaite que le débat voulu par le président de la République ne soit pas confisqué et que chacun puisse s’exprimer. Que l’on soit « Gilet jaune » ou non.

C’est pourquoi Robert Ménard a décidé de l’organisation d’un débat ouvert à tous :

« Que veut-on pour la France ? »

Cette soirée d’échange se tiendra le lundi 4 février 2019, au Palais des Congrès de Béziers. Elle commencera à 19h et durera le temps nécessaire.

Que l’on soutienne les « Gilets jaunes » ou pas, ce débat est ouvert à tous. Il sera tout d’abord l’occasion d’évoquer les nombreuses demandes exprimées dans les cahiers de doléances installés dans le hall de l’hôtel de ville de Béziers depuis la mi-décembre.

En un peu plus d’un mois, plus de 300 personnes sont venues y déposer près de 1000 doléances. Classe politique, fiscalité, retraite, pouvoir d’achat, immigration, écologie, sécurité, etc. : le maire de Béziers, présentera une restitution complète et détaillée de ces « doléances ». « Nous n’éluderons aucune question, nous traiterons tous les sujets, y compris ceux que l’exécutif a manifestement décidé de passer sous silence » affirme Robert Ménard.

Il proposera ensuite aux personnes présentes de participer au débat qui suivra et répondra à toutes les interrogations exprimées, qu’elles viennent de « Gilets jaunes » ou d’autres.

Un compte-rendu complet sera dressé par la Ville de Béziers et sera remis au sous-préfet, représentant de l’État à Béziers.

Ville de Bèziers

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Reconfinement, jolie communication politique et crise sanitaire

Le gouvernement n’écarte pas l’hypothèse d’un troisième confinement. Celui-ci pourrait être mis en place fin janvier, début février. Après deux confinements et un couvre-feu national instauré entre 18 heures et...

Montpellier. Laïcité, Audrey Marc : « notre inquiétude, c’est l’importation de conflits extérieurs à l’école, dans l’école »

Hérault. Des enseignants signent une tribune pour dénoncer l’organisation de débats politiques dans les établissements scolaires. Devant un possible nouveau débat, et un nouveau déplacement prochainement du personnel politique en...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS

Soutenez Le Mouvement

Montpellier manif 3juin2020

Faire sens, bousculer les repères, et ouvrir des perspectives : tel est le contrat que Le Mouvement, média, libre et indépendant, passe avec chacun de ses lecteurs.