Un groupe Facebook fermé qui rassemble plus de 43 000 membres, et c’est fait : des profs en colère créent le collectif des « stylos rouges. »

Oubliés de la crise sociale, les enseignants en colère ont créé leur mouvement « stylos rouges » avec comme outil un groupe Facebook pour se rassembler. Créé le 12 décembre 2018, le premier jour de 2019, le mardi 1er janvier, ils étaient déjà plus de 40 000 membres. Un groupe Facebook fermé, c’est-à-dire que les demandes des utilisateurs souhaitant le rejoindre doivent être validées.

Première demande : une revalorisation des salaires. Mais s’exprime aussi un besoin de plus de considération. Seulement quelques mois après les témoignages des profs victimes de l’abandon de leur hiérarchie avec l’action #PasdeVague, c’est la deuxième édition d’une contestation enseignante hors syndicats, qui voit le jour.

Annonce - Pub - Advertisement

Une rentrée avec des actions prévues

Comme les Gilets Jaunes, les Stylos Rouges sont bien déterminés à ne pas se contenter d’un groupe virtuel sur les réseaux sociaux. Ils comptent bien mener des actions concrètes dès la rentrée.

Sur un petit fond de musique décalée, vers « la compréhension des autres »

Parallèlement, pour Jean-Michel Blanquer, c’est sur un petit fond de musique décalée qu’il a souhaité : « une excellente année, une année de progrès, une année qui va nous permettre ensemble de faire progresser l’école en France, tout simplement parce que nous réussirons l’objectif d’élévation du niveau général et de justice sociale. Et bien, ces voeux ce sont aussi des voeux de bonheur à l’école. L’école doit être un lieu où l’on vient pour le plaisir d’apprendre et le plaisir d’être ensemble. C’est tout à fait possible et c’est possible précisément parce que nous donnons un sens à cette mission. Cette mission, c’est tout simplement celle de nous ouvrir toujours plus au savoir, à la connaissance et à la compréhension des autres… »

Annonce - Pub - Advertisement