Chaque nouvelle année réserve son lot de changements, qu’on ne découvre en général pas avant le 2 de l’an, lemouvement.info fait le point sur les « grands » changements du 1er janvier, à minuit une.

Ne nous remerciez pas, grâce à nous, vous aurez un subtil sujet de conversation pour égayer votre réveillon de la Saint Sylvestre…

Hausse du Smic de 1,5%

Ne rêvez pas, ce n’est qu’une hausse mécanique du Smic, initialement prévue à 1,8% et reporté finalement à 1,54%. On passera ainsi en 2019, de 1498,47 à 1521,22 euros bruts mensuels.

Heures supplémentaires défiscalisées et désocialisées

Les heures supplémentaires sont à nouveau exonérées d’impôt sur le revenu au 1er janvier 2019, et ce jusqu’à 5000 euros nets par an. Ces heures seront aussi exonérées de cotisations sociales salariales.

Reportée d’un an, la mise en œuvre du prélèvement à la source commence…

Une belle découverte et de grands changements sur la première fiche de paie de l’année, où l’impôt sera directement prélevé. Pour les retraités, ce changement aura lieu un peu plus tôt dans l’année, ceux-ci verront leur impôt directement prélevé sur leurs pensions, dès le 2 janvier pour la retraite de base et autour du 9 janvier pour la retraite complémentaire du privé. Il faudra peut-être attendre un peu pour les indépendants, le fisc a prévu un prélèvement par acomptes mensuels ou trimestriels en fonction de la situation de chacun.

La réforme des retraites débute aussi …

Premier changement, les deux régimes de retraites complémentaires du privé Agirc (pour les cadres) et Arrco (pour tous les salariés) fusionneront en un seul et les pensions Agirc-Arrco ne seront plus indexées sur l’inflation, mais sur l’évolution moyenne des salaires.

Deuxième changement, l’âge de départ à la retraite est aussi de facto rallongé d’un an, passant de 62 à 63 ans, en raison de la mise en place d’un bonus/malus assez complexe. Ainsi, une personne née à partir du 1er janvier 1957, qui voudrait partir à 62 ans, même en ayant tous ses trimestres, se verra automatiquement appliquer une décote de 10 % sur sa pension pendant trois ans. Et, à l’inverse, en travaillant au-delà des 63 ans, le retraité devrait bénéficier pendant un an d’une surcote, échelonnée selon le nombre d’années de travail en plus.

Troisième changement, les cotisations des salariés et notamment des cadres devraient augmenter.

Réforme du compte personnel de formation (CPF)

Le CPF évolue au 1er janvier, passant d’un crédit en heures à un crédit en euros : une heure correspond à 15 euros.

Le CPF sera crédité de 500 euros par an et 800 euros pour une personne non diplômée. Le compte sera plafonné à 5000 euros de droits sur 10 ans et à 8000 euros pour les non-diplômés.

Gel des taxes sur les carburants, des tarifs de l’électricité et du gaz et chèque énergie augmenté

En réponse au mouvement des gilets jaunes, les augmentations prévues pour 2019 ont été annulées. De même, le tarif de l’électricité n’augmentera pas cet hiver.

Le prix du gaz devrait même diminuer de 1,9% au 1er janvier. Le tarif réglementé moyen pour se chauffé au gaz naturel devrait diminuer de 0,73% en février, rester stable en mars, puis de nouveau baisser de 1,91% en avril, de 0,6% en mai et de 0,45% en juin.

Le nombre de bénéficiaires du chèque énergie sera augmenté. Pour passer de 3,6 à 5,6 millions de personnes. Son montant moyen passera aussi de 150 euros à 200 euros.

Doublement de la prime à la conversion

La prime à la conversion, destinée aux ménages abandonnant un véhicule ancien pour un véhicule peu polluant, devrait doubler et entrera également en vigueur une « super prime à 4000 euros » à destination des Français les plus modestes et des actifs non imposables parcourant de nombreux kilomètres par jour pour se rendre à leur travail (60 km).

Taxe Gafa pour les géants du numérique

La taxe « portera sur l’ensemble de l’année 2019 pour un montant que nous évaluons à 500 millions d’euros », a précisé le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire.

D’autres mesures entreront aussi, en vigueur au 1er janvier

  • L’inscription sur les listes électorales sera possible jusqu’au 31 mars.
  • Les tarifs bancaires seront gelés en 2019, un geste qui ne devrait même pas faire économiser un euro aux clients.
  • Le barème des indemnités kilométriques est revalorisé de 10% pour les véhicules de 3 chevaux fiscaux (CV) ou moins, et de 5% pour les voitures comptant 4 CV.
  • Nouvelle augmentation du prix des timbres, en moyenne de 10%, au 1er janvier.
  • De nouveaux prix du tabac entreront également en vigueur ce 1er janvier.
  • Le dispositif ACCRE sera étendu à l’ensemble des créateurs/repreneurs d’entreprise.
  • Afin de lutter contre la conduite sans assurance, un fichier des véhicules assurés (FVA) sera mis à la disposition des policiers et gendarmes dès le 1er de l’an.