Un survol historique est prévu pour le début de l’année, celui de l’objet céleste le plus éloigné jamais étudié : Ultima Thule.

Le 1er janvier à 5h33, la sonde New Horizons doit passer en trombe au-dessus de l’objet spatial, à environ 6,4 milliards de kilomètres, du berceau terrien, avec une approche à seulement 3.500 kilomètres de sa surface pour cette première « première » de l’année.

Annonce - Pub - Advertisement

« l’objet le plus primitif jamais rencontré par un engin spatial » Hal Weaver, du laboratoire de physique appliquée à l’université Johns Hopkins.

La taille de l’objet céleste serait 100 fois plus petit que la planète naine Pluton et son diamètre proche de 2.400 km. Ultima Thule se situe en plein cœur de la ceinture de Kuiper, un vaste disque cosmique reliquat de l’époque de la formation des planètes et situé à quelque 4,8 milliards de kilomètres du Soleil.

Nommé d’après une l’île légendaire de Thulé, la plus septentrionale « île » du monde, selon les sources gréco-romaines, et découvert en 2014 par le télescope spatial Hubble, Ultima Thule aura aussi droit à son propre hymne, composé pour l’occasion par le guitariste de Queen, Brian May.

La sonde New Horizons, lancée par la Nasa en 2006, devrait prendre des centaines de photos, pendant son survol d’Ultima Thule. Ce qui devrait permettre, pour la première fois, d’en révéler la forme et la géologie.

Annonce - Pub - Advertisement