Aujourd’hui, la Métropole adopte un Plan Vélo sans budget.

Après les promesses et les annonces tonitruantes d’un Plan Vélo XXL à 80 millions d’euros, les écologistes avaient annoncés qu’ils seraient attentifs aux réponses apportées aux 5 questions suivantes :

1/ Quel objectif de part du vélo dans les déplacements à Montpellier ?
2/ A quelle échéance ?
3/ Avec quel budget ?
4/ Pour financer quels projets concrets ?
5/ Selon quel planning opérationnel ?

Les réponses à ces 5 questions sont désormais connues.

1/ Aucun objectif de part vélo
2/ Aucune échéance
3/ Aucun budget
4/ Aucun projet concret
5/ Aucun planning opérationnel

Qui peut croire au sérieux d’une politique cyclable sans aucun objectif ni aucun budget ?
Ce Plan Vélo est une farce. Une pure opération d’enfumage.
Un bras d’honneur aux milliers de cyclistes montpelliérains qui se sont mobilisés à l’occasion du mouvement #JeSuisUnDesDeux.

A titre de comparaison, la Métropole de Bordeaux s’est dotée d’un Plan Vélo, adopté dès 2012 puis actualisé en 2016, avec pour objectif de passer à 15 % de part vélo d’ici 2020. Et elle y a consacré un budget de 18 millions par an qui a déjà permis la création plus de 150 km de pistes cyclables durant ce mandat.

Avec à peine 3% de part vélo dans les déplacements, Montpellier est en queue de peloton des Métropoles.
Et pour cause. Depuis 2014, la Métropole de Montpellier ne s’est dotée d’aucune politique cyclable. Sans aucun objectif ni aucun budget spécifique.
Zéro euro en 2015. Zéro euro en 2016. Zéro euro en 2017. Zéro euro en 2018.

Ce sera donc également zéro euro en 2019 !
Zéro euro pour financer un Plan Vélo estimé à 80 millions d’euros …
Tout est dit.

EELV Montpellier