Un comité national de résistance et de reconquête des acquis de 36 et 45 s’est constitué en 2017 qui réunit des militants de diverses tendances qui échangent sur la situation sociale actuelle.

Il y a 1 mois, 2500 militants de toutes tendances se réunissaient à Paris dans le cadre du CNRR pour la défense des acquis de 36 et de 45. Un appel en est sorti qui débutait ainsi : « Une colère sourde monte dans le pays… ».

Quinze jours après suite aux manifestations Gérald Darmanin a osé dire que ces travailleurs, ces jeunes, ces retraités qui clament leur révolte au cri de  » Macron démission  » seraient des fachos et des casseurs.

Depuis trop longtemps avec l’aide complaisante de ceux qui en 2017 ont été dégagés, les vrais casseurs sévissent : Casse du code du travail, casse des services publics, casse de l’école publique, l’hôpital, la SNCF, la Poste, la Sécu, les Communes, ils envisagent de casser notre système de retraite !

Il est temps de les arrêter.

Ce même 10 novembre, Alexis Corbière disait :  » Le combat social va être au cœur de la période qui vient. » Il ne pensait sûrement pas que ça arriverait si vite, ces casseurs veulent liquider les bases de notre civilisation, toutes les conquêtes sociales acquises en 36 et 45.

D’ici au 17 Décembre beaucoup de choses auront évolué mais quelle que soit l’évolution de la situation, nous devons nous regrouper pour organiser la résistance et établir les bases du plan de sauvegarde de notre civilisation, concentrées dans les conquêtes de 1936 et 1945.

Avec nos différences, nos particularités mais aussi nos nombreux points communs retrouvons nous le 17 Décembre 18 h 30 à la Carmagnole.

CLRR Montpellier