Le groupe La France insoumise pousse à la création d’une commission d’enquête sur la lutte contre les groupuscules d’extrême droite en France

Le groupe La France insoumise a choisi d’exercer son droit de tirage pour la session 2018/2019, pour la création d’une commission d’enquête sur la lutte contre les groupuscules d’extrême droite en France.

« une commission d’enquête de trente membres, chargée de faire un état des lieux sur l’ampleur du caractère délictuel et criminel des pratiques des groupuscules d’extrême droite, ainsi que d’émettre des propositions et la création d’outils visant à lutter plus efficacement contre les menaces perpétrées à l’encontre de nos institutions et de leurs agents ainsi qu’à l’égard des citoyennes et des citoyens. »

Le Président du groupe, Jean-Luc Mélenchon présentera aujourd’hui la proposition de résolution tendant à la création de la commission d’enquête. Celle-ci devrait être présidée par Muriel Ressiguier, députée de l’Hérault.

Depuis un an, la députée insoumise a fait de la lutte contre les « groupuscules » d’extrême droite un des combats de son mandat.

Muriel Ressiguier demande depuis plus d’un an la dissolution de La Ligue du Midi, groupe d’extrême droite régionaliste. Une demande restée pour le moment lettre morte, par-delà la réponse alambiquée du chef de cabinet du président le 2 mai dernier, suite à plusieurs de ses courriers : « Le chef de l’État et le Gouvernement sont pleinement mobilisés dans la lutte contre tous les propos et actes de haine qui n’ont pas leur place au sein de notre République ».

En parallèle la députée La  France insoumise de la 2e circonscription de l’Hérault, a aussi présenté fin mai, une résolution pour demander la dissolution des groupuscules d’extrême droite, avec dans le viseur : La Ligue du Midi, le GUD, Génération identitaire, l’Action française et le Bastion social.

Retrouvez notre interview de Muriel Ressiguier, députée de l’Hérault, à l’occasion des « Amfis d’été 2018 »