Invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC ce mardi, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner a annoncé que les maires seront mieux informés sur les phénomènes de radicalisation dans leur commune.

« J’ai signé aujourd’hui une circulaire qui permettra aux maires d’être mieux informés des phénomènes de radicalisation dans leur commune ». Une annonce peu surprenante, le Président de la République ayant déjà annoncé en mai dernier que les préfets « échangent » avec les maires sur la présence des personnes fichées pour radicalisation dans leurs communes.

VOIR AUSSI : Lunel et la filière jihadiste, procès prévu jusqu’au 11 avril

Cette circulaire devrait être « adressée à tous les préfets de France pour organiser l’information des maires, à tous les niveaux ». Les maires devraient ainsi être informés des risques encourus lors de l’organisation d’un événement et du suivi des personnes qu’il aura lui-même signalées aux autorités. Ils seront aussi informés des risques de radicalisation d’agents publics lorsqu’il s’agira de « postes sensibles », notamment les employés de crèche et éducateurs.

Au vu des nombreuses questions que soulèvent cette circulaire dont le contenu est encore inconnu, le ministre de l’Intérieur a précisé que « Pour garantir la confidentialité des échanges, une charte sera signée entre le préfet, le maire et le procureur » ajoute Christophe Castaner.