Pour s’opposer à la baisse du nombre de postes, tous les syndicats d’enseignants ont appelé à la grève ce lundi. #greve12novembre

FSU, la CFDT et Unsa ont lancé un appel à ne pas travailler ce lundi 12 novembre, dans le primaire et le secondaire, dans le public et le privé, pour s’opposer au budget 2019. Budget qui réorganise et supprime 3200 postes d’enseignants aux collèges et aux lycées et 400 postes dans l’administration.

De nombreux cortèges ont défilé ce lundi, à Paris, des manifestants se sont rendus à la station Luxembourg à 14h pour rejoindre le ministère de l’Éducation nationale. À Nîmes, Maison Carrée à 14h30. Et Montpellier, c’était ce matin 10h30, Place du Peyrou. 10% d’enseignants en grève, selon le ministère, un pourcentage en deçà de celui revendiqué par les syndicats majoritaires.

Jean-Michel Blanquer est installé rue de Grenelle, depuis dix-huit mois et une tendance à l’exaspération commence à s’installer selon les organisations syndicales. En vrac : évaluation annoncée des établissements, fusion des académies, #Pasdevagues, suppressions de postes à venir.