Place de la Comédie à Montpellier, laissez-vous chouchouter, laissez-vous aider. Commencez votre #MoisSansTabac, pour prendre de la hauteur et retrouver du souffle. Une montgolfière aux couleurs de l’opération #MoisSansTabac a été installée pour soutenir et motiver les participants

Ce samedi à partir de 10h00 et jusqu’à 18h30 : vous pouvez bénéficier d’un entretien, une sorte de consultation gratuite, et démarrer peut-être : votre mois sans tabac. “Le plus important, c’est de sensibiliser le futur ex-fumeur, qu’il faut trouver sa bonne substitution nicotinique. Et tout est une question de dosage pour réussir,” explique Christine Papaïx, diététicienne tabacologue. Rassurer, faire preuve de pédagogie et mesurer le degré de dépendance avec le CO testeur : le mesureur de monoxyde de carbone. Ensuite, accompagner, encourager et motiver.

De la notion de défi à celle de la préparation et de l’accompagnement.

Olivier Smadja est un homme heureux. Chef de projet de l’opération #MoisSansTabac au sein de Santé publique France, il compte déjà une progression de +45% de participation comparée aux chiffres de 2017. Il l’explique ainsi : “on a changé la logique en accentuant la communication sur la préparation de l’arrêt. Se préparer à arrêter de fumer, c’est très important pour que le « mois sans tabac, » soit une réussite personnelle pour ceux qui se lancent dans l’aventure. C’est la 3e édition, l’opération commence à être bien connue, c’est pour cela que l’on a pu travailler cette nouvelle approche.” Changer de paradigme, passer de la notion de défi à celle de la préparation, et de l’accompagnement. Près de 180 000 Français avaient relevé ce défi en 2017, ils sont déjà 234 000 à se faire accompagner, et ce n’est pas terminé.

Occitanie, le tabagisme le plus élevé de France

Entre autres, deux facteurs expliquent pourquoi l’Occitanie a le tabagisme le plus élevé de France : la précarité et la proximité avec l’Espagne et ses prix sur le tabac qui n’incitent pas à arrêter. “On sait que le tabagisme est un marqueur social parce qu’il est plus difficile d’arrêter de fumer lorsque l’on est dans une situation de vulnérabilité, que lorsque l’on est dans des situations qui sont plus aisées” explique Marion Mourgues, du département des préventions de l’Institut régional du Cancer à Montpellier.

Marion Mourgues ICM :

Pour Philippe Saurel :Montpellier est une ville très jeune et avec une forte proportion de femmes. Ces deux tranches de la population étant particulièrement touchées par le tabagisme […] au mois de novembre, la ville de Montpellier s’engage auprès des Montpelliérains qui le souhaitent pour les aider à arrêter de fumer.” Ce que confirme Caroline Navarre, déléguée à la Prévention Santé et aux Droits des femmes : “la ville, c’est une place forte de la santé, de la recherche […] Philippe Saurel a souhaité mettre la santé comme l’un des premiers piliers de la métropole. Et donc naturellement la ville veut s’engager dans cet enjeu majeur de santé publique qu’est le tabagisme.

Tabagisme, une situation préoccupante chez les femmes, signale aussi Caroline Navarre : “le taux de femmes atteintes du cancer du poumon va peut-être dépasser, le taux de femmes atteintes de cancer du sein…” L’Agence sanitaire Santé publique France note que l’évolution du tabagisme féminin est responsable d’un doublement du nombre de décès chez les femmes, entre 2000 et 2014 : décès attribuables au tabac. Les femmes se sont mortellement rapprochées de la consommation des hommes : en France, 26% des femmes, et 32% des hommes fument.

Caroline Navarre, déléguée à la Prévention Santé et aux Droits des femmes :

En novembre, on arrête ensemble

L’opération « Mois Sans Tabac », a été lancée le jeudi 1er novembre pour la 3e année, et part d’un constat : arrêter pendant 30 jours, multiplie par cinq les chances d’un sevrage définitif. Elle est organisée par le ministère de la Santé, l’assurance-maladie et Santé publique France.

La ville de Montpellier s’engage aussi, avec l’Agence regionale de Santé, l’Assurance maladie de l’Hérault, le CHU de Montpellier, Institut régional du Cancer à Montpellier, Souffle LR et de nombreuses associations à soutenir cette campagne, avec des actions de sensibilisation dans toute la ville :

  • Vendredi 9 et samedi 10 novembre de 10h00 à 18h30 sur l’esplanade Charles de Gaulle : la “Fan zone #MoisSansTabac”
  • Mercredi 14 novembre de 8h30 à 17h00 à l’Hôtel de Ville : journée sensibilisation “en novembre, on arrête ensemble !”
  • Vendredi 16 novembre (Hall du CHU A. de Villeneuve) et jeudi 22 novembre (Hall du CHU Lapeyronie) de 10h30 à 15h : « Le CHU de Montpellier soutient Mois Sans Tabac »
  • jeudi 29 et vendredi 30 novembre : Montpellier accueille le 12e Congrés national de la Société française de Tabacologie “la tabacologie au coeur de la santé” pour les professionnels, au Corum.

Point d’entrée de l’opération : le site https://www.tabac-info-service.fr/ à vous de jouer, avec un accès à toute l’aide nécessaire pour tenir 30 jours. Autres outils pratiques : l’appli Tabac info service, la ligne téléphonique 3989 et le kit #MoisSansTabac. Côté entraide sur la région, le groupe Facebook les Occitans #MoisSansTabac.