Frontignan la Peyrade dans la Grande Guerre, dernier acte. Riche, intense, du 9 novembre au 8 décembre, l’exposition 2018 réunit l’ensemble des expositions précédentes de la période commémorative, des 4 ans d’une guerre qui a fait 18,6 millions de morts.

Une scénographie étonnante, produite par l’association « Cultures urbaines sans frontières », avec des témoignages, des documents et des objets d’archives, à voir ou à entendre. L’ensemble fait revivre le quotidien des habitants de Frontignan la Peyrade, au front comme à l’arrière.

Beaucoup de choses à voir et à ne pas rater. Une règle : prendre son temps. S’imprégner de ce passé, c’est ce qu’autorise le parcours. Une expo émouvante, car très proche des habitants de Frontignan la Peyrade.

La Mitrailleuse Hotchkiss
La Mitrailleuse Hotchkiss

Vincennes, jalouse de Frontignan

Le château de Vincennes qui abrite notamment le Service Historique de la Défense aimerait bien posséder : la Mitrailleuse Hotchkiss qui est à Frontignan. Une mitrailleuse en bois. Elle était utilisée pour la formation des recrues, avant de les laisser pratiquer avec la vraie qui avait une cadence de tir de 400 à 500 coups par minute. D‘après Carole Briffaud archiviste : « La ville de Vincennes est jalouse de Frontignan la Peyrade. Le modèle que nous possédons est en très bon état, et il est très rare. » En effet, il y avait dans le secteur de la Gardiole, un centre d’instruction des mitrailleurs. Ce qu’il faut retenir cette année, c’est le résultat de tout ce travail collectif de recherche, pour retracer la vie d’une ville en temps de guerre et le parcours de ses soldats.

Interview de Carole Briffaud :

Comme pour mieux entretenir la mémoire collective et comprendre l’horreur de la guerre, cette commémoration s’attache à voir et à ressentir, « les Frontignanais dans la guerre » : au plus proche de leurs histoires. C’est grâce à un travail de collecte des objets, des lettres, et de plus de 5000 documents rassemblés que la mémoire a pu être remise à jour, un « reset » d’une certaine façon. 53 oubliés ont pu rejoindre les 131 soldats morts pour la patrie. À la sortie de l’exposition, un moment fort en émotion, qu’il est bon de ne pas dévoiler ici. À découvrir donc sur place : une présence de ces citoyens scéniquement représentée, qui invite au recueillement de tous.

Interview de Jean-Louis Patry :

Le Programme des commémorations

L’exposition du 9 novembre au 8 décembre, de 10h à 12h et de 15h à 18h. Lieu : Ancien réfectoire de l’école Les Lavandins, impasse Les Lavandins – La Peyrade

  • Vernissage – Vendredi 9 novembre à 18h30

Cérémonie commémorative : 100 ans de la signature de l’armistice

  • Dimanche 11 novembre – 11h Monument aux Morts, place Jean-Jaurès
  • Mardi 13 novembre 1914 – La Ville met les drapeaux en berne
  • Mardi 13 novembre – 9h30 Rassemblement place de l’Hôtel de Ville avec la participation des élèves des écoles, collèges et lycée de la commune.

Conférence Frontignan la Peyrade : une société dans la guerre

  • Samedi 24 novembre – 17h Entrée libre, salle Voltaire – Frontignan la Peyrade  Livre en vente 10€ dès le 24 novembre et en téléchargement sur site de la ville.

Fresque animée, L’église Saint-Paul dans la Grande Guerre. Classé monument historique, l’église Saint-Paul s’habille d’une fresque lumineuse pour un spectacle animé contant Frontignan la Peyrade entre 1914 et 1918.

  • Samedi 24 novembre – 19h Square de la Liberté