Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le maire nous annonce à grands renforts d’effets spéciaux la « création » de 3 parkings supplémentaires à Sète. Parkings payants, évidemment.

D’abord sur la place Stalingrad qui était le dernier espace de stationnement gratuit. Puis sous la place Aristide Briand (refaite il y a peu de temps) et enfin sur la Consigne. Pour ce dernier, ce sera 60 places de stationnement. Puis pour rappel, la destruction de la salle Brassens pour également gagner 60 places de parking.

Ces annonces sont prévues pour un budget de 22 M€, investissement extrêmement lourd et imposé sans concertation en amont sur la place de la voiture dans sa globalité : modes de transports doux, circulation, stationnement périphérique etc… et cela en totale incohérence avec le Plan Mobilité territorial , lui aussi annoncé comme étant la révolution écologique du siècle… il est à noter avant tout, que ces parkings payants (le prix fort), se substitueront à ce qui reste de places gratuites en centre-ville. Puis rappeler que les parkings, c’est un peu l’arlésienne des promesses électorales de François Commeinhes, que ce soit en 2008, 2014, et aujourd’hui c’est pour…2020 ! On se souvient en effet du projet de parking 1000 places sous le Môle… Oui, tout cela fait partie de sa panoplie électorale !

Puis il faut ajouter que les images de présentation de ces projets se succèdent, modifiées, ce qui signifie un budget pour des communicants extérieurs à la ville…qui redessinent !

Le contribuable sétois, sans qu’il ait été concerté, sans que ne lui soit présentés aucune étude de marché, aucun élément de comparaison sur le bien-fondé de ces projets, aucune solution alternative de développement durable, va devoir encore subir une ponction pour financer la gentrification de la ville.

Il est à noter également l’incohérence et l’inconséquence de votre vision politique : vous piétonnisez la rue Alsace Lorraine tout en détruisant la seule salle fédératrice d’échanges du centre-ville pour ….60 places de parking sans proposer aucune autre alternative ! Vous imposez 2 ans de travaux minimum à un secteur et à notre ville déjà exsangue économiquement et étouffée par la démultiplication de travaux en cours…

Vous nous proposez un projet par jour, mais vous oubliez que vous n’avez qu’un budget par an !

C’est la raison pour laquelle, nous ne voterons pas cette délibération qui va à l’encontre de toute perspective politique d’avenir et d’environnement pour notre ville.

Véronique Calueba
Sébastien Denaja
Les élus de Puissance Sète – le Rassemblement

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Montpellier EPSEDANSE ©CDS

[VIDEO] Comment tenir une prestigieuse école de danse, en pleine pandémie mondiale ?

En 2020, tout le monde a parlé de la Culture. Tout le monde a donné son avis. Tout le monde a déploré que ce secteur soit clairement le grand oublié...

Pierre Soujol, émission Le Rendez-Vous ©JPV

Le Rendez-Vous avec Pierre Soujol : « Il faut construire ensemble un projet de territoire »

[VIDÉO] Un entretien sans filtre avec Pierre Soujol, Maire de Lunel et Président de la Communauté de communes du Pays de Lunel (CCPL). Une analyse de sa campagne victorieuse des...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS

Soutenez Le Mouvement

Montpellier manif 3juin2020

Faire sens, bousculer les repères, et ouvrir des perspectives : tel est le contrat que Le Mouvement, média, libre et indépendant, passe avec chacun de ses lecteurs.