Pour les services de l’État, le projet conduit par Décathlon ne serait pas conforme. Ils en préconisent le retrait.

Selon l’avis rendu par les services de l’État sur le nouveau Schéma de cohérence territorial (Scot) de la communauté de communes du Pic Saint-Loup, dans son volet économique (incluant l’aménagement d’Oxylane), il existe une « contradiction avec les objectifs 1 et 2 du Scot de préserver les paysages, les espaces naturels et agricoles et la ressource en eau ».

Au-delà, le préfet souligne aussi deux écueils au projet, le premier concernant les terres  utilisées pour la culture et dont la disparition constituerait une réduction des espaces biologiques, et le second qui repose dans le risque de saturation des routes avoisinantes.

Pour toutes ces raisons, les services de l’État en préconisent le retrait

VOIR AUSSI : OXYGENE, plus d’une centaine de zadistes

L’opposition au projet, porté par l’association Oxygène qui lutte, depuis 2014, pour dénoncer la destruction de 23,5 hectares de surface agricole, se garde pour le moment de tout triomphalisme, mais souligne une avancée qui traduit peut-être une évolution des mentalités.

Vous pouvez encore donner votre avis sur ce projet : l’enquête publique est ouverte, jusqu’au 19 octobre sur internet et en mairie.