Certes, la mairie de Montpellier a décidé cette année encore d’éditer une brochure à caractère religieux, avec les responsables catholiques de Montpellier et l’association internationale Saint Roch. 

Certes une vaste campagne d’affichage (aux frais de la mairie donc) a été entreprise pour placarder l’annonce des fêtes de saint Roch un peu partout dans Montpellier, avec le logo de la Mairie.

Annonce - Pub - Advertisement

Certes, le maire s’apprête cette année encore, à revêtir son écharpe de maire pour participer es qualité aux processions et messes. 

Certes, le thème de cette année, est annoncé page 6 du programme : « rencontrer le Christ avec Saint Roch ». 

Certes, le pot de sortie de messe sera encore une fois financé par la mairie.

Certes : tout cela est vrai

Mais cette année, la Mairie n’a octroyé aucune aide directe à l’association Saint Roch pour l’organisation des messes et des processions. Le montant les autres années avoisinait les 15 000 euros, somme en nette hausse depuis l’arrivée de Philippe Saurel à la Mairie, qui a également organisé une délégation spécialement consacrée à cela. 

En effet, selon les comptes rendus de conseils municipaux, et de l’aveu même de la présidente de l’association (voir la Marseillaise du 10.08. 2018), aucune somme n’a été allouée. Pourquoi est-ce qui était possible les 15 autres années ne l’a pas été cette année ? Tout simplement car ces subventions étaient totalement contraires à la loi de 1905, et que la Mairie n’a pas souhaité s’exposer sur ce plan là. 

Cela signifie que, contrairement à ce que beaucoup avaient raconté, les fêtes de la Saint Roch n’ont strictement rien de culturel, et qu’elles sont situées sur le terrain religieux. 

Ils avaient donc bien raison, ces 500 citoyens de Montpellier qui ont signé une pétition pour demander le respect de la loi de 1905 !

Il avait donc bien raison, le groupe des Universités et citoyens de Montpellier, de ne pas lâcher sur le terrain des principes. ils avaient donc bien tort tous ceux qui ont discrètement laissé faire, certains un peu gênés de dénoncer ce que les majorités précédentes avaient également fait.

Quelle conclusion en tirer ? Qu’il est nécessaire d’en finir totalement avec l’organisation du culte de Saint Roch par la Mairie de Montpellier : ce qui relève du religieux c’est aux religieux de le faire, et ce qui relève de la commune, c’est à la Mairie de le faire. C’en est assez du mélange des genres, sur fonds d’idéologie « racines chrétiennes » (et sous-entendue « blanche »). 

Monsieur le Maire, une fois de plus : respectez la loi de 1905 ! Arrêtez le financement et la promotion de l’Église Catholique. 

Nous sommes toujours dans l’attente d’une réponse à nos 4 demandes d’entrevue !

Montpellier, le 13 aout 2018.
Communiqué de Presse Groupe Université et Citoyens de Montpellier
Libre Pensée, Fédération Unie de l’Hérault. 

 

Annonce - Pub - Advertisement