Le président Donald Trump est toujours prompt à vouloir sanctionner les journalistes en charge de le suivre, lorsqu'il est mécontent de l'image qu'ils donnent de lui, a rapporté vendredi le Washington Post.
Les employés de la Maison-Blanche, y compris la secrétaire de presse Sarah Huckabee Sanders, ont souvent réussi à modérer Donald Trump dans ses moments les plus virulents face à la presse. Le Washington Post note que l'équipe de Com' a su longtemps résister aux demandes du président de "puni...

Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné .