Cinq lycéens nîmois ont été mis en garde à vue, dans le cadre d’une enquête sur « l’intrusion dans un lycée le 7 juin, lors de manifestations contre la réforme « Parcoursup ». Relâchés à 13h15.

Cinq lycéens âgés de 16 à 17 ans ont été entendus pendant trois heures jeudi,

Pour lire la suite, vous devez être abonné.

Inscrivez-vous dès maintenant !