Elle n’est pas impressionnante par son installation, mais elle est réellement passionnante : c’est l’exposition photo qui retrace l’histoire de « Vos mutuelles au cœur de la société : 150 ans d’innovation. »  Mardi 12 juin, elle marquait l’inauguration du 42e Congrès de la Mutualité française et se tiendra ouverte au public du 13 au 17 juin sur l’Esplanade du Corum à Montpellier. À voir sans modération.

L’historienne Charlotte Siney-Lange, signe : « La Mutualité, grande semeuse de progrès social » un livre sur l’histoire des oeuvres sociales mutualistes de 1850 à 1976, qui permet de comprendre la valeur patrimoniale de ce réseau de soins et d’accompagnement bien particulier. Avec des photographies anciennes, accompagnées de contemporaines produites par Samuel Bollendorff, cette inauguration du Congrès de Montpellier offre une dimension culturelle et un travail de mémoire de la Mutualité qui se définit sur trois priorités :  protéger les plus fragiles, s’engager pour un accès universel aux soins, et développer l’innovation.

Ce 42e congrès, le premier sous la présidence de Thierry Beaudet, a pour objet de renforcer les réflexions internes et de s’ouvrir à la société. Ses thématiques centrales seront : l’accès aux soins, la solidarité et l’assurance santé, la sécurisation des parcours grâce aux droits attachés à la personne et la transition démographique.

Plus d’un Français sur deux est protégé par une mutuelle : 35 millions de personnes. Les mutuelles sont des sociétés de personnes à but non lucratif et l’intégralité de leurs bénéfices est investie en faveur de leurs adhérents. La Mutualité française organise la quasi-totalité des mutuelles en France, soit 650 mutuelles qui gèrent : des complémentaires santé, des établissements hospitaliers, des crèches, des centres dentaires, des services à la petite enfance, des établissements pour les personnes en situation de handicap ou les personnes âgées. C’est 2600 structures qui emploient 35 000 salariés, dont 15 000 professionnels de santé pour un chiffre d’affaires d’environ 3,7 milliards d’euros (2015).

Cet outil indispensable est né pour répondre, d’une certaine façon, aux excès du libéralisme et du capitalisme. Et selon Charlotte Siney-Lange : « Aujourd’hui, elle [la Mutualité] est toujours plus utile que jamais, on le voit depuis cette crise économique des années 2000, où l’économie sociale et solidaire a largement mieux résisté que l’économie classique. Ça montre bien que ces valeurs humanistes et solidaires ont quand même un sens, et elles sont porteuses.« 

1913 – Congrès de la Mutualité, Raymond Poincaré, des officiels et des mutualistes. (Credit Photo : Agence Rol)

 

Poincaré Montpellier 1913 11e congrés de la Mutualité

Comme l’a souligné Philippe Saurel maire de Montpellier, lors de cette inauguration : « c’était au 11e congrès de la Mutualité française en mars 1913 à Montpellier qu’un président de la République était venu, il s’agissait de Raymond Poincaré… » Pour ce 42e congrès en 2018, Emmanuel Macron sera accompagné d’Agnès Buzyn, et il interviendra lors de la matinée d’ouverture de l’événement, ce mercredi 13 juin. Pour cette 4e visite en deux ans dans le département,  mais premier déplacement officiel à Montpellier comme chef de l’État, on peut s’attendre à des annonces sur : le remboursement par les mutuelles des frais de santé, un reste à charge de zéro euro pour les lunettes, prothèses dentaires et auditives, et cela pour tout le monde.

Très attendu, aussi dans le contexte actuel, la conférence : « Les mutuelles : un levier pour développer la protection sociale dans le monde ? » avec Jean-Philippe Huchet, Directeur du Programme d’appui aux stratégies mutualistes de santé en Afrique de l’Ouest, Mesmin Komoe Kouame, Président de la Mutuelle générale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire et Issa Sissouma, Directeur de l’Union technique de la Mutualité malienne.