Liêm Hoang-Ngoc est économiste et conseiller régional d’Occitanie. Il était ce jeudi 24 mai à Montpellier pour un #CaféEurope, une sorte d’atelier-débat et conférence sur les institutions de l’UE, au cœur de la ville, au café le Yam’s, à deux pas de l’opéra.

Liêm Hoang-Ngoc est un économiste et homme politique français. Il a participé à la fondation d’ATTAC en tant que membre du conseil scientifique. Au Parti Socialiste jusqu’en 2015, il est aujourd’hui impliqué et actif au sein de la France insoumise, et en est l’un des orateurs nationaux. Pour ce premier #CaféEurope, étaient présents à ses côtés : René Revol, Maire de Grabels et député suppléant de l’Hérault, et Rhany Slimane, co-animateur du pôle auto-organisation de La France insoumise.

#CaféEurope

Une salle pleine, alors que le sujet aurait pu en effrayer plus d’un : « Comprendre les institutions européennes ». Construction économique « bancale », déflation, source de chômage, pour cet orateur LFI, l’Union européenne, régie par le traité de Lisbonne est une Europe politique « anti-démocratique ». Ce #CaféEurope a été aussi l’occasion d’entrer dans la campagne des élections européennes de 2019. Après son intervention de 50 minutes, les questions entre : la volonté de comprendre le plan A et le plan B, la peur d’une « guerre » avec l’ordolibéralisme allemand et la sortie de l’euro pour un retour à des « jours heureux », ont poussé la réunion jusqu’à 21h.

Annonce - Pub - Advertisement

Pour Liêm Hoang-Ngoc les élections de l’année prochaine sont décisives. Et c’est la raison pour laquelle il se prête volontiers à cet exercice de pédagogie sur les institutions européennes. Pour lui, « les politiques qui sont décidées dans chaque état membre aujourd’hui le sont sous l’étroite surveillance de la commission… » et il précise que « ce gouvernement entend détricoter définitivement ce qui a fait l’originalité économique et sociale de notre pays ».  Il compte bien pouvoir freiner ce « détricotage » au sein des « insoumis de l’Europe » et être capable de former un groupe important au parlement européen pour préparer la sortie des traités et donc de « préparer le terrain pour qu’en cas de changement d’exécutif en France […] le ou la prochaine candidate de La France insoumise soit en mesure de renégocier les traités européens, pour enfin construire une Europe des peuples ».

Interview de Liêm Hoang-Ngoc :

Maintenant le peuple ! Pour une révolution citoyenne en Europe

Le 12 avril 2018, une déclaration commune a été signée par les représentants du mouvement espagnol Podemos, du Bloco de Esquerda portugais et de la France insoumise, intitulée « Maintenant le peuple ! Pour une révolution citoyenne en Europe ». Un symbole fort qui permettra peut-être de voir partout en Europe des mouvements populaires humanistes et progressistes travailler ensemble.

Annonce - Pub - Advertisement