26 mai : marée populaire, un casting audacieux

Complètement nouveau et riche de sens. Ce jeudi 17 mai, le siège de la CGT accueillait la conférence de presse unitaire de préparation à la grande marée populaire du 26 mai, et la salle a laissé entrevoir un casting plutôt audacieux : Besancenot, Hamon, Laurent, Mélenchon.

Le scénario est riche de sens avec le discours explicatif de Willy Pelletier de la Fondation Copernic qui cristallise cette journée du 26 mai comme le symbole du « Monde en Vrai« .

C’était donc le lancement des mobilisations en vue des marées populaires qui se dérouleront partout en France. Ce sont ces responsables d’associations et ONG : la Fondation Copernic et Attac avec Annick Coupé, qui ont présenté cet évènement en le définissant comme multiple sur tout le territoire. Pas de manifestation unique à Paris, l’idée : « faire masse et avoir un maximum de monde dans la rue« . Ainsi, Jean-Luc Mélenchon sera à Marseille pour ce moment de rassemblement et de solidarité : #26mai, marée populaire.

L’urgence historique face à la start-up nation  

Willy Pelletier fustigeant E. Macron en rappelant son rôle de Brutus avec François Hollande, et le définissant aujourd’hui comme un Néron brûlant Rome, brûlant la république au service de la finance, il insistera sur l’idée qu’il y a une urgence historique face à la start-up nation : « les noces du fric et des coups de trique, les noces du fric et de la brutalité ça suffit ! Brutalité avec les ordonnances Pénicaud qui rendent certains patrons voyous de plein droit, on pourrait dire voyous par la loi […] Brutalité des inégalités de l’insécurité sociale généralisée des inégalités creusées avec des cadeaux fiscaux aux très riches… » puis au-delà de la politique, l’histoire : « Macron écrit l’histoire à l’envers. Cette marée populaire va lui dire : qui écrit l’histoire à l’envers, ne l’écrira pas longtemps… »

Égalité, justice sociale et solidarité

Le 26 mai est défini comme mouvement politique, syndical, associatif et populaire dans une diversité d’organisation, avec le respect des uns et des autres ce qui devrait permettre une réussite, pour ce rassemblement : autant dans la mobilisation que dans le message idéologique.

Un bémol : ni la CFDT ni FO ne viendront participer, et le PS tourne encore en rond et n’a toujours pas tranché la question de sa participation.

Vidéo NPA de cette conférence de presse :