Après plus de deux mois de discussions infructueuses entre les diverses forces politiques à l’issue des législatives du 4 mars, remportées par le M5S et la Ligue, qui ont respectivement obtenu 32% et 17% des voix aux législatives, le M5S et la Ligue ont annoncé être « prêts » à présenter un accord de gouvernement.

Matteo Salvini, le chef de la Ligue (extrême droite) et Luigi Di Maio, le jeune leader du M5S (Le Mouvement 5 étoiles) sont reçus ce lundi au palais présidentiel, pour annoncer au chef de l’État, Sergio Mattarella, le nom du président du Conseil sur lequel ils se sont accordés. S’il y a validation de la part du président du Conseil, la nomination du chef du gouvernement pourrait être annoncée en début de semaine. Ce sera «un politique et non un technicien», a indiqué Luigi Di Maio.

Près de 70 jours après les législatives, l’Italie pourrait voir naître le gouvernement antisystème d’Europe occidentale

Les deux forces politiques se sont entendues sur une vingtaine de points, dont une réforme du départ à à la retraite. Aujourd’hui, fixé à 66 ans et sept mois, mais qui devait passer à 67 ans en 2019. Un compromis aurait aussi été trouvé sur une reconfiguration de la «flat tax» et un report à 2019 du revenu de citoyenneté. Selon le quotidien Il Corriere della Sera, sur le sujet sensible de l’immigration : « l’approche de la Ligue étant plus musclée que celle du M5S ».