Lundi 14 mai avec les prévisions de trafic communiquées, par la direction du groupe SNCF ce dimanche, le trafic devrait être très perturbé.

Les syndicats ont appelé à faire dans cette quatrième séquence de grève perlée, avec le lundi 14 mai : une « journée sans cheminots » et un « objectif zéro train ».

Cette 18e journée de grève contre la réforme ferroviaire est aussi le début d’une « vot’action », pour savoir si le personnel de la SNCF est : pour ou contre le pacte ferroviaire porté par le gouvernement.

Cette consultation d’une durée de huit jours du 14 au 21 mai a un double objectif. Le premier : arriver plus fort face à Édouard Philippe qui a promis de revoir les syndicats avant l’examen de la réforme au Sénat, le 23 mai en commission et le 29 mai en séance. Le second : à l’image d’Air France faire tomber la tête de Guillaume Pepy qui s’insurge déjà contre ce « referendum » en exprimant dans un entretien au Parisien que «La réforme ferroviaire est un sujet qui ne concerne pas que l’entreprise,

Pour lire la suite, vous devez être abonné.

Inscrivez-vous dès maintenant !