Muriel Ressiguier, députée de l’Hérault, demande la libération de Fodé-Moussa Camara

Muriel Ressiguier, députée de l’Hérault, demande la libération de Fodé-Moussa Camara

Pour la députée dans un communiqué du 7 mai 2018 : « Le parcours de Fodé-Moussa, parsemé de menaces, de violence et de peur, d’abord placé fin mars au centre de rétention de Nîmes et désormais en prison, nous ramène à la politique inhumaine de criminalisation des migrants, encore renforcée par la dernière loi « pour une immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif et une intégration réussie » adopté le 22 avril 2018.
N’avoir pas d’autre choix que l’exil ou la mort n’est pas un crime ! »

Moussa est menacé d’être expulsé vers la Guinée Conakry, son pays d’origine. Homosexuel revendiqué, Moussa risquerait des menaces sérieuses en cas de retour forcé. Le code pénal guinéen punissant l’homosexualité. Notamment dans son article 325 où est puni : « Tout acte impudique ou contre nature commis avec un individu de son sexe ».

VOIR AUSSI : Rassemblement #LibérezMoussa organisé par AIDES, demain à 18h à Montpellier

La députée de l’Hérault demande « la libération de Fodé-Moussa Camara sous contrôle judiciaire puisque son avocate dispose d’une attestation d’hébergement d’un militant du Réseau Education Sans Frontière, ainsi que le réexamen de sa demande d’asile par l’OFPRA. »