Mise en cause par le Maire et Président de Métropole, Philippe Saurel, qui la qualifiait de « pompier pyromane », pour son intervention lors de la manifestation d’opposants à Macron, samedi dernier et prise à parti par la députée Patricia Mirallés, conseillère municipale de Montpellier, lors des questions au gouvernement, la députée de l’Hérault a reçu aujourd’hui, le soutien de Jean-Luc Mélenchon, président des députés de La France Insoumise.

VOIR AUSSI : Manifestation à Montpellier : retour au calme après des affrontements entre « anars » et CRS

« Tous les observateurs ont bien vu comment la situation a été provoquée par une gestion peu professionnelle des forces de l’ordre. Ceux qui s’en prennent à Muriel Ressiguier joignent leur hargne à celle de l’extrême droite locale bien connue pour sa violence. Ils décident d’en faire une cible. »
« Accuser ainsi une élue de la République qui participe à une manifestation aux côtés de citoyens en lutte est intolérable. Face aux lois antisociales qui violentent le quotidien de nombreux français, la place d’un élu de la France Insoumise est d’être dans les luttes sociales aux côtés du peuple et nous continuerons d’en être partie prenante. »

Le député insoumis avait déjà demandé un peu plus tôt dans l’après-midi à l’Assemblée nationale, un rappel au règlement concernant l’interpellation de la députée par l’élue LREM.