Notre-Dame-des-Landes, fin des expulsions, Sète un rassemblement de soutien

Nicole Klein, la préfète de la région Pays de la Loire a confirmé, ce vendredi 13 avril, la fin des expulsions sur la ZAD. 29 sites évacués sur les 90 seront détruits.

Sur le terrain, 2500 gendarmes mobiles et des centaines de zadistes pour des affrontements  violents durant un peu plus de deux jours. Mais ce degré de violence atteint, va-t-il compromettre le retour à la discussion, entamée avant l’intervention des forces de l’ordre ? En effet, des premières négociations sur l’avenir de la ZAD et notamment sur celui des terres agricoles, s’étaient ouvertes le 20  mars, avec le secrétaire d’État, Sébastien Lecornu, Nicole Klein, la préfète et une délégation du mouvement d’occupation.

À la préfecture, des formulaires de régularisation attendent les zadistes. Jeudi, Emmanuel  Macron a fait passer le message apaisant : « Je souhaite que ceux qui ont un projet puissent le développer… »

Avec Notre-Dame-des-Landes, le gouvernement confirme son aisance à jouer sur les mots. La destruction déconstruction de la du « Ferme squat des 100 Noms », site symbolique en est un exemple. La préfecture n’autorise que les projets individuels, alors que les occupants veulent du collectif.

À Sète, ce Samedi 14 avril à 11h place de la mairie aura lieu devant le pouffre, un rassemblement de soutien à Notre-Dame-des-Landes.

1411h_soutien_ZAD