Muriel Ressiguier interpellait aujourd’hui, le Premier Ministre lors des Questions au Gouvernement sur les récents évènements à la Faculté de Droit de Montpellier et un peu partout en France : « Chaque fois, face à la haine et la violence, nous lutterons pour préserver la liberté d’expression et le débat démocratique », demandant la dissolution des groupes identitaires dangereux, notamment La Ligue du Midi.

Voir AUSSI : La Ligue du Midi qu’es aquò ? Faut-il dissoudre La Ligue du Midi ?

L’occasion pour Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale d’affirmer : « Vous avez raison d’insister sur ces phénomènes […] il est évident qu’à partir du moment où il y a violence, il doit y avoir des suites ». Espérons qu’il joigne paroles et actes…, car les paroles sont creuses, et la sanction peu souvent là où elle le devrait …