Karnaval des gueux, des fêtards, des fripouilles ou des voyous ? Une question difficile que l’on aimerait ne pas avoir à poser, mais des réponses, hélas, trop souvent évidentes.

20h24 – Entre musique et tamtam sur le mobilier urbain.

20h26 – Fusée lumineuse, dangereusement utilisée, déplacement de poubelles et de barrières, rien de festif… Au mieux un happening corporel raté.

20h30 – Quelques âmes en paix restent avec l’esprit de la fête en tête.

20h43 – Un esprit de liberté douteux, violent et sans véritable réflexion.

21h14 – Douche froide pour les participants gueux voyous…

21h31 – Alcool et vandalisme, un mariage hystérique.

21h34 – Quand la fête tourne à la bêtise !

21h42 – Mobilisation spontanée et dans l’urgence des habitants

21h59 – Jets de pierres, violences, certains commencent à comprendre que le chaos n’a rien de poétique. C’est un détournement du Karnaval des gueux.

22h38 – Passage par le quartier Figuerolles

22h44 – Les forces de l’ordre toujours en opération ne lâchent rien.

22h50 – Retour au calme.

22h55 – Game over et triste soirée.