Séance plénière et discours de Clôture de la Convention : « Nous ne sommes pas au service d’un parti ou d’une organisation. Nous sommes au service du peuple. »

Il est 9h40, le deuxième jour de convention, placé sous le signe de l’auto-organisation, celui pour « impulser le passage à l’acte » commence.

Le sourire est sur toutes les lèvres : « sans qu’on sache si c’est d’la fatigue, la joie d’être là où d’bientôt partir » lâche malicieusement un militant. En tout cas le travail collectif a porté ses fruits pour ces militants : « On a été entendus ! », « Ça fait du bien de travailler ensemble, de se rencontrer. »

En somme pour Éric Coquerel, député de La France insoumise et Coordinateur du Parti de Gauche, ce week-end c’était le moment de « retrouver l’initiative capable de », face à un parti présidentiel en décomposition et dont la base est réduite, une « base sociale [qui] correspond à ceux qui ont intérêt à sa politique ». Ce qui compte c’est 

Pour lire la suite, vous devez être abonné.

Inscrivez-vous dès maintenant !