Isabelle Muller-Quoy n’est plus députée de la 1ère circonscription du Val d’Oise. Jeudi 16 novembre, le Conseil constitutionnel a invalidé l'élection de la députée de La République en marche, pour un motif simple : l'inéligibilité de son suppléant, Michel Alexeef. De nouvelles élections auront lieu dans les trois mois.
Alors que La France insoumise est présentée comme la première force d’opposition du pays, une question demeure : l’Assemblée nationale comptera-t-elle, en 2018, une dix-huitième ...

Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné .