Conférence à Nîmes (Salle Verdier), le vendredi 17 novembre organisé par la société des Amis de l’Humanité et CCAS EDF, avec la participation de la librairie Diderot.
Ecouter Bernard Friot, parler de salaire à vie, c’est avant tout partir du principe que l’Homme est bon. L’idée d’une société libre, équitable et fraternelle semble possible, avec une foi sans faille en la nature humaine. Mais rapidement l’auteur nous invite à prendre conscience que le capital dirige le monde avec arrogance et cru...

Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné .