EMINƎM explose Donald Trump

EMINƎM est d’autant plus violent avec Donald Trump, qu’il se croit en partie responsable de son ascension au pouvoir. Novembre 2004, il organise la Shady National Convention où il se déclare candidat à la présidentielle, un gros coup marketing organisé par MTV, pour vendre ses différents produits : albums, radio, film, clip. Donald Trump est alors, le Monsieur Loyal de ce cirque et introduit l’artiste ainsi : « Il a le cerveau, il a du cran, et il a le vote de Donald Trump. Mesdames et messieurs, notre grand candidat : Slim Shady ! »

Aujourd’hui, Slim Shady ( EMINƎM – Marshall Bruce Mathers ) a au fond de lui un sentiment douloureux causé par la conscience d’avoir mal agi. Sourire… Peut-être a-t-il allumé à cet époque, dans le cerveau du milliardaire et animateur télé, des projets nouveaux ? Aussi, ses remords semblent être de puissants leviers de créations. Sa vidéo diffusée pendant la cérémonie des BET Hip Hop Awards, dresse un portrait décapant du président américain.

Extraits d’un freestyle intitulé The Storm :

  • « C’est le calme avant la tempête »
  • « On devrait redonner les pouvoirs à Obama, car ce que nous avons maintenant dans le bureau ovale est un kamikaze, qui va probablement causer un holocauste nucléaire »
  • « Trump, quand il s’agit de dire de la merde, t’es là. Sauf quand il faut avoir des couilles pour venir devant moi. »
  • « Il préfère déclencher un scandale sur Twitter avec les équipes de football. Il obtient une énorme réaction quand il attaque la ligue de football américaine, et nous nous concentrons que sur ça au lieu de parler de Puerto Rico ou du contrôle des armes dans le Nevada. »
  • « Si certains de mes fans supportent Trump, je trace une ligne dans le sable, vous êtes avec lui ou contre lui, et si vous êtes indécis, je vais choisir pour vous: allez vous faire foutre! »
  • « Nous aimons notre pays, mais nous haïssons Trump. »

Eminem est de retour ! Il vient de dynamiter Donald Trump, en attendant son prochain album qui est prévu fin novembre. Bref, chacun utilise tour à tour l’exposition de l’autre, pour faire sa promotion.