« Bon, on a prévu plein de choses aujourd’hui ! » lance un manifestant au micro pour chauffer les militants avant que la manifestation ne démarre.

« Macron t’es pourri… Fumier de Macron ! » avait déjà lâché un militant, un peu plus tôt, alors que le cortège des manifestants se dirigeait vers la place de la Bastille.

Le cortège « jeune » en train de se former scande en liesse : « Résistance ! Résistance ! ». 

Bien que cela eût été assez mystérieux pour nombre de militants, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF était bien « présent » à la manifestation du 23 septembre. À cette occasion, il a pu être questionné sur l’union de la gauche lors de cette manifestation. Sa réponse n’étonne pas. On y retrouve le même ton que lors de La Fête de l’Humanité : « L’union, il faut toujours la construire. Et c’est un perpétuel recommencement ». Il continue peu après : « Il faut lui donner des objectifs de conquêtes. On ne peut pas être seulement l’opposition. Il faut que l’on soit aussi à la conquête de nouveaux droits, de nouveaux pouvoirs pour les salariés ». Il dira par la suite : « Moi, j’additionne les mobilisations ». Mais il n’était là que pour les beaux discours : peu après s’être entretenu avec les journalistes dans le carré « VIP » de la manifestation, celui-ci s’est discrètement éclipsé. Peut-être pour ne pas devoir assumer trop publiquement ses voltefaces permanentes à l’égard du mouvement La France insoumise ?


Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné.

Merci, vous êtes de plus en plus nombreux à lire lemouvement.info. Nous ne sommes rattaché à aucun lobby, aucun groupe industriel, ou parti politique, pour garder notre indépendance éditoriale et notre liberté de ton votre soutien est essentiel, n'hésitez pas à vous abonner.

Je m'abonne !