La France insoumise est riche d’un esprit d’initiative et de liberté. À Nîmes la création de la Maison des insoumis en est la preuve. Interview et explications avec Karine Voinchet.

Arriver au 38 rue de la Porte de France, c’est avoir, un choc, le lieu est riche d’histoire, prés du Cinéma le sémaphore, et bien rempli en ce mercredi 30 août 2017. L’association « La Maison des Insoumis » s’anime, les discussions sont vivantes, l’on parle entre politique et convivialité des AMFiS de la France Insoumise, de la logistique pour les manifestations des 12 et 23 septembre, mais surtout de leur participation à la Féria de Nîmes – Vendanges.

La France Insoumise démontre ainsi qu’elle est suffisamment large et accueillante pour héberger en son sein toutes les initiatives qui se fondent sur son programme.

L’association « La Maison des insoumis » est issue de la volonté des groupes d’appui de la 6ème circonscription du Gard, de pérenniser les outils mis en place lors de la campagne législative de Karine Voinchet, et notamment le local, rue de la Porte de la France à Nîmes. Karine Voinchet est une habituée des innovations en politique, elle a notamment été à l’origine d’enchères silencieuses lors de sa campagne.

Le génie naît avec l’insoumission… L’inauguration officielle de cette maison des insoumis se fera le jeudi 14 septembre. Et à l’occasion de la Féria, elle se transformera en bodéga les 15 et 16 jusqu’à 4 heure du matin. Avec le temps des festivités, les insoumis nîmois partageront joie de vivre et engagement politique, une vision résolument dynamique qui permet de porter partout le programme  « l’Avenir en commun ».