La Paillade sur le chemin de la caravane insoumise

Le Quartier de La Paillade, à Montpellier (34), présente un taux de chômage de 36%, qui monte à 46% chez les jeunes de moins de 26 ans, contre 18% à Montpellier, un revenu médian à 7 000 euros par an, contre 15 200 à Montpellier, et 12 500 personnes sous le seuil de pauvreté sur une population d’un peu plus 24 000 habitants (2012).

C’est l’archétype du quartier populaire où les politiques locales comme nationales ont échoué.

Interview de Rhany Slimane, initiateur du Groupe d’appui de La France insoumise sur La Paillade, qui accueillera la caravane insoumise à La Paillade, lundi 21 août 2017.

Est-ce que vous pouvez vous présenter ?Rhany Slimane

Moi, c’est Rhany Slimane, j’ai 32 ans, je suis montpelliérain, né à Saint-Eloi, un vrai du cru et j’ai grandi dans cette ville, j’en suis parti et j’en suis revenu. Il a fallu que j’en parte pour comprendre que j’y étais attaché.

Je suis directeur commercial et je suis associé dans une entreprise qui vend de l’équipement sportif.

Pourquoi un Groupe d’appui à La Paillade ?

Eh bien, pourquoi pas, j’ai envie de vous dire. Tous les quartiers de la ville en ont un, et le plus grand quartier de Montpellier, qui je crois même est la quatrième ville de l’Hérault, n’aurait pas de groupe d’appui… Et ce serait encore plus incroyable, quand on connaît les scores qu’on fait Jean-Luc Mélenchon aux présidentielles et Muriel Ressiguier aux législatives.

Peut-on considérer La Paillade comme une ville ?

C’était un quartier populaire, puis sous l’impulsion de Saurel [Maire de Montpellier], c’est devenue un ghetto.

Frêche [ancien Maire de Montpellier] avait réussi avec la ligne de tramway à désenclaver La Paillade. A l’époque pour venir ici il fallait prendre un bus en accordéon que les montpelliérains ont connu, et c’était une sacrée trotte, grâce à la ligne de tramway, il a réussi à le désenclaver.

Le nouveau Maire, lui, a réussi à le réenclaver, même à le ghettoïser.

Pouvez-vous nous en dire plus sur la caravane insoumise ?

La caravane insoumise est prévue lundi 21 août. C’est une caravane qui part de Paris et qui sillonne toute la France jusqu’à Marseille.

Le but de la caravane insoumise, c’est à la fois d’expliquer la casse du code du travail entrepris par « notre cher » Emmanuel Macron et en même temps d’informer les gens sur leurs droits. Beaucoup de gens, contrairement à ce que l’on pense, ne savent pas qu’ils ont accès à des droits, ce ne sont pas des assistés, bien au contraire. On est là pour les informer, pour qu’ils puissent bénéficier de leurs dus en tant que citoyen français.

Propos recueillis le lundi 8 août 2017.


La page facebook du Groupe d’appui : France Insoumise Paillade

La caravane insoumise sera présente à La Paillade de 10h à 18h, lundi 21 août 2017, sur le parking du Centre commercial Saint Paul, 105 Avenue du Lauragais, 34080 Montpellier, arrêt de tramway, Saint Paul, ligne1.

Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête à Montpellier au premier tour des élections présidentielles, avec 31,46% des voix.

Muriel Ressiguier est députée de La France insoumise sur la 2e circonscription de l’Hérault, la seule exclusivement montpelliéraine (et comprenant La Paillade) (52,28% des voix).