Sébastien Huyghe, député LR nous donne clairement la vision qu'ont certains élus de l'usage de l'IRFM (indemnité représentative de frais de mandat).

Et cette vision peut apparaitre révoltante, quand il explique en commission : "c'est véritablement une foultitude de choses pour lesquelles on ne peut pas avoir de justificatifs... les kermesses, les tombolas, les tournées payées au bar de ces fêtes d'associations qui sont aussi indispensables dans la fonction de représentation du parlementaire."

Triste nouvelle... que de comprendre que lorsque Sébastien comme d'autres députés invitent dans leurs circonscriptions les citoyens à partager un verre ou une collation pour vivre un moment festif, il n'est alors question que de clientélisme. Et paroxysme absolu du cynisme de la situation, ce personnel politique n'utilise pas ses propres deniers, mais ceux de l’État.

Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné .