Je vois… Un temps, vous avez été presque offusqué en lisant ce titre : “t’as le droit de mater ton député”. Mater certes, mais mater : son taf, son activité, son travail, sa présence en commission, ses interventions en commission, ses interventions dans l’hémicycle, ses amendements, ses rapports écrits, ses propositions de loi écrites, ses propositions de loi signées, ses questions écrites, ses questions orales... et c’est déjà pas mal.

Mais attention, vous risquez tout de même d’être choqués. Il y a de timides présences pour certains. Des vies politiques que l’on pourrait assimiler à des apparitions, voire des mirages.

Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné .