Un accord conclu par Bercy, lors du passage d’Emmanuel Macron au ministère de l'Economie, offre plusieurs milliards d'euros aux sociétés d'autoroutes
Voilà, les départs en vacances des juillettistes ont commencé, le chassé-croisé autoroutier a débuté. Monsieur M, prendra encore pour ses vacances les autoroutes, elles sont plus rapides, il le sait, enfin, lorsqu’il n’y a pas de bouchons…

Mais, Monsieur M. peste un peu aujourd’hui au moment de payer, l’augmentation des tarifs autoroutiers, en ...

Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné .